Nouvelles : Un moniteur d'auto-école profitait de ses heures de travail afin de vendre du cannabis et de la cocaïne

Un moniteur d'auto-école profitait de ses heures de travail afin de vendre du cannabis et de la cocaïne

Le moniteur profitait des trajets qu'il faisait effectuer par ses élèves afin de s'adonner à son trafic de drogue.

Publié le par Les Autos dans Nouvelles
Partager sur Facebook
225 225 Partages

Un moniteur d'auto-école qui profitait de ses heures de travail afin de vendre du cannabis et de la cocaïne a été condamné à six mois de prison. 

L'homme qui serait âgé d'une trentaine d'années a donc dû répondre de ses crimes vendredi devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc pour trafic de drogue.

C'est suite à une dénonciation anonyme qu'il avait été arrêté en novembre dernier.

Selon l'auteur anonyme de la lettre dénonciatrice, le moniteur aurait fumé un joint après une leçon et il en aurait même offert à son étudiant.

D'ailleurs, le moniteur avait peu d'arguments pour se défendre lors de son arrestation, car celui-ci conduisait justement sous l'effet du cannabis au moment où la police l'a interpellé.

Pour ajouter à son malheur, l'homme était aussi en possession de cannabis et lorsque la police s'est rendue à son domicile, celle-ci y a fait la découverte de 1,4 kilo de cannabis ainsi que de la cocaïne.

Sinon, la police a découvert ensuite que l'homme avait un passé judiciaire plutôt mouvementé.

En effet, le moniteur avait été mêlée à une affaire de stupéfiants par le passé, ce qui validait encore plus les informations contenues dans la lettre de dénonciation à son sujet.

Aux dires des enquêteurs, le moniteur profitait des trajets qu'il faisait effectuer par ses élèves afin de s'adonner à son trafic de drogue.

Selon France Bleu, l'homme a été condamné à un an de prison, dont six mois de sursis, avec mise à l'épreuve.

Enfin, selon une source proche de l'enquête, le média Le Télégramme a rapporté que ""le trafic se faisait plutôt dans un cercle restreint, mais le moniteur livrait au gré de son trajet via des rendez-vous, pendant la journée". Toujours selon cette source "tous les suspects sont des gens qui travaillent, et qui évoquent une consommation "festive"". 

Partager sur Facebook
225 225 Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: Adobe Stock