Un jeune chauffard qui s'était filmé dans un accident à 200 km/h condamné à 12 mois de prison

Il avait filmé la scène de l’accident au lieu de venir en aide aux victimes

Les Autos

Un jeune chauffard qui avait causé une violente collision à 200 km/h en août 2020 a été condamné à 12 mois de prison.

La violente collision qui s'était produite le 8 août 2020 dans les Laurentides avait fait couler beaucoup d'encre en raison du jeune conducteur qui avait filmé la scène d'accident, et ce, au lieu de venir en aide aux victimes qui se trouvaient à être ses propres amis.

C'est donc mardi, au palais de justice de Saint-Jérôme, que le chauffard a été condamné à une peine de 12 mois de prison. Une fois que le chauffard aura terminé sa détention, il devra respecter une interdiction de conduire de 30 mois, en plus d'une probation de trois ans.

En février dernier, le jeune conducteur avait plaidé coupable à deux accusations de conduite dangereuse ayant causé des lésions.

Le procureur de la Couronne, Me Sédrik Valiquette, a fait remarquer que l'accusé avait grandement fait preuve de négligence lors de cette tragique journée du 8 août 2020: «Les manœuvres de dépassement, la haute vitesse approximative de 200 km/h, la gravité des lésions, les jeunes qui ont dû subir des opérations, des fractures notamment aux vertèbres, aux quatre membres dans le cas d’une autre des victimes.

Évidemment il y avait le statut irrégulier au niveau de la conduite de M. St-Jean. Il avait un permis d’apprenti conducteur, il n’y avait pas d’adulte à bord qui était passager, le véhicule était sur un transit temporaire qui était expiré suite à l’achat. Donc, il y avait plusieurs raisons qui font que M. St-Jean n’avait pas le droit de conduire son véhicule cette journée-là.»

Rappelons que l'accident avait eu lieu sur la route 340 et que deux amis d'âge mineur étaient à bord de la voiture conduite par Cédric St-Jean.

Le jeune conducteur n'avait qu'un permis probatoire et son véhicule, une Hyundai Sonata grise, n'était pas en règle et en état de circuler, en raison de problèmes de freins et de pneus.

Un ami du jeune chauffard l'avait encouragé à atteindre une vitesse de 200 km/h alors qu'il le filmait, mais l'arrivée d'un Ford F350 sur la voie à une centaine de mètres a mené à une violente collision.

Tandis que les amis du chauffard étaient blessés au sol, Cédric St-Jean les a filmés au lieu de leur venir en aide. Il avait ensuite publié les images sur les réseaux sociaux.

Signalons enfin qu'une des victimes de l'accident a déclaré être «hypothéquée à vie» en raison de blessures.