Les automobilistes pourraient recevoir un montant d'argent pour compenser l'explosion du prix de l'essence

Une idée qui ferait plaisir à des millions de Québécois

Les Autos

Alors que le prix dépasse les 2 $ le litre au Nouveau-Brunswick, le premier ministre de la province, Blaine Higgs, pense offrir une remise en argent aux automobilistes, rapporte Radio-Canada

Certains Néo-Brunswickois vont même faire le plein aux États-Unis, où l'essence est moins chère. Par exemple, dans le village de Fort Kent dans l'État du Maine, le prix à la pompe est d'environ 1,18 $ le litre, d'après l'équivalent américain du CAA.

L'essence y reste tout de même moins chère qu'au Québec. Pour preuve, des gens de Dégelis, dans le Bas-Saint-Laurent, se rendaient au Nouveau-Brunswick pour faire le plein. 

Mais le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, songe toutefois à la mise sur pied d'une remise en argent pour les consommateurs, sans donner de détails sur la façon dont cela serait fait. 

Il reproche toutefois à Ottawa de ne pas lui fournir « de bons chiffres », qui lui permettraient de savoir combien il pourrait remettre à la population, affirme-t-il.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick n'a pas non plus donné de détails sur quand pourrait entrer en vigueur une telle mesure ni sur d'autres façons dont il pourrait aider les résidents de sa province. 

Chose sûre, de nombreux Québécois aimeraient que François Legault fasse également quelque chose pour les aider à payer leur essence...