François Legault envisage de donner un nouveau chèque aux Québécois pour contrer le prix de l'essence.

« C’est mieux de remettre un montant aux Québécois »

Les Autos

Alors que le prix de l'essence dépasse 2 $ le litre, pour parfois atteindre 2,15 $, le premier ministre du Québec, François Legault, envisage de remettre un troisième chèque aux Québécois, rapporte La Presse

Cette nouvelle survient environ deux mois seulement après avoir déjà octroyé un remboursement d'impôt de 500 $ à 6,4 millions de Québécois afin de pallier l'inflation. 

Alors qu'il se trouvait à Laval, M. Legault a déclaré être contre le fait de bloquer le prix de l'essence à 1,60 $, comme le suggère le Parti québécois. 

« Ce n’est pas sérieux. Le pétrole, c’est un prix mondial [et] on ne peut pas penser que nous, ici, au Québec, on dicterait le prix aux sociétés pétrolières. Ça veut dire que si on veut plafonner à 1,60 $ [le litre] d’essence, il faudrait subventionner l’essence », a-t-il déclaré mardi dans des propos repris par La Presse.

Il justifie sa position par le fait qu'il faut limiter la consommation d'énergie fossile dans le but de lutter contre les changements climatiques.

« C’est mieux de remettre un montant aux Québécois, et les Québécois feront ce qu’ils veulent de ce montant-là. S’ils préfèrent prendre le transport collectif, bien on va les encourager dans ce sens-là », a ajouté le premier ministre. 

Questionné par La Presse, le cabinet de M. Legault a précisé que le nouveau chèque était une proposition étudiée, et que le montant serait toutefois moins élevé que 500 $.

Rappelons qu'en mars, le gouvernement caquiste avait annoncé dans le cadre de son budget 2022 que tous les contribuables québécois qui avaient touché 100 000 $ ou moins en 2021 recevraient une telle somme.