Elle se fait défoncer sa voiture pour se faire voler sa vignette pour handicapés

Un acte lâche !

Les Autos

Une femme dont le fils adolescent es paralysé à cause d'une maladie orpheline dénonce haut et fort le fait qu'un individu lui ait défoncé sa vitre de voiture pour voler sa vignette de stationnement pour personnes handicapées, rapporte le Journal de Montréal

« Si [le voleur] pouvait vivre avec le handicap de mon fils une journée, peut-être qu’il comprendrait » à quoi sert la vignette, s'emporte Isabelle Nadeau, dans des propos repris par le quotidien montréalais. 

C'est mardi matin que la vitre de sa voiture a été défoncée, pour y voler seulement la vignette de stationnement. Le véhicule était stationné dans l'espace réservé aux personnes handicapées devant chez elle.

Elle devra également attendre entre deux et trois semaines que la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) lui en fournisse une nouvelle. En attendant, elle n'est plus autorisée à se stationner là et devra se garer plus ou moins loin dans la rue. 

« Ce n’est pas nécessairement visible à l’œil nu quand on regarde la personne, mais si on a une vignette, c’est qu’on en a besoin », soutient la mère de Mathis. L'adolescent souffre du syndrome de Rasmussen, qui le paralyse du côté droit.  

Photo : Courtoisie

« Les vols de vignettes de stationnement pour personnes handicapées ne semblent pas très répandus à Montréal », explique au Journal de Montréal Renaud Beauchemin, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Ainsi, en 2021, seulement 276 vignettes sur 181 721 ont été déclarées volées au Québec. 

Les voleurs s'exposent à une contravention de 317 $ et à une accusation criminelle de recel.