Assurance auto : ces 5 changements que vous devriez déclarer

En collaboration avec Promutuel Assurance

Les Autos
Assurance auto : ces 5 changements que vous devriez déclarer

Quand avez-vous porté attention à votre renouvellement de votre assurance auto pour la dernière fois ? Avez-vous pensé à toutes les situations qui pourraient entraîner des modifications à votre police d’assurance ? Parce qu’un conducteur responsable est un conducteur bien assuré, voici 5 changements à vos habitudes de conduite qui devraient être déclarés à votre assureur.

Puisque la prime de votre assurance auto est basé sur l’évaluation du risque en assurance, vous gagnez à déclarer tout changement pouvant affecter votre contrat. En fait, vous avez l’obligation d’informer votre assureur de toute modification pour une raison bien simple : pour être bien couvert s’il arrivait un incident malheureux !

Vous changez de véhicule ou vous modifiez votre véhicule

Nouvellement propriétaire d’une voiture neuve ? Bravo ! C’est le moment d’annoncer la bonne nouvelle à votre assureur. Plusieurs facteurs influenceront le montant de votre nouvelle prime d’assurance, comme :

·      Le modèle, la marque et l’année de votre véhicule

·      La valeur de remplacement de votre véhicule en cas de sinistres couverts

·      Les protections choisies

Une voiture d’occasion coûtera moins cher à assurer. Votre représentant en assurance de dommages est là pour vous conseiller sur les couvertures adéquates pour votre véhicule.

De plus, si vous faites apporter des modifications à votre véhicule, il faudra les déclarer à votre assureur afin qu’elles soient adéquatement couvertes en cas de sinistres. L’ajout d’équipement dispendieux augmente la valeur de votre véhicule et peut donc entraîner une légère hausse de votre prime… mais au moins il sera protégé !

Vous êtes amené à louer des véhicules régulièrement, pour de courtes périodes ? Vérifiez auprès de votre assureur s’il est plus avantageux pour vous d’ajouter un avenant à votre police qui couvrira les dommages causés à des véhicules qui ne vous appartiennent pas. C’est souvent un choix plus abordable que de payer l’assurance proposée par les entreprises de location.

Vous ajoutez ou enlevez un conducteur à votre contrat

Vous avez un nouveau conducteur dans la famille ? Votre enfant ou votre partenaire a maintenant sa propre voiture et ne conduit plus la vôtre ? N’importe quel changement apporté aux conducteurs de votre véhicule doit être déclaré à votre assureur. Ceci aura un effet à la hausse ou à la baisse (dans le cas d’un retrait) sur votre prime, selon le profil de chaque conducteur (genre, âge, dossier de conduite, etc.). C’est un changement majeur qui doit être communiqué à votre assureur, afin que vous soyez couvert en cas de réclamation.

Aussi, si vous déménagez, ou si l’un des conducteurs au dossier change d’adresse, vous avez la responsabilité d’en aviser votre assureur. Par exemple, dans le cas où votre enfant identifié comme conducteur partirait étudier dans une autre ville, vous devrez ajouter son adresse principale au dossier. Plus précisément, dans le cas où votre enfant identifié comme conducteur à votre police partirait avec le véhicule pour étudier dans une autre ville, vous devrez contacter votre assureur afin que le bon territoire d’utilisation soit appliqué au dossier.

Vous souhaitez quitter la province pour un voyage

La plupart des couvertures d’assurance auto incluent les voyages hors du Québec. Mais attention : cela ne veut pas dire que vous serez suffisamment couvert en cas de réclamation ! Une assurance responsabilité civile, de 2 millions de dollars, est fortement recommandée pour ce genre de voyage. Votre road trip en amoureux ou en famille sera certainement plus agréable si vous partez avec la confirmation que vous êtes bien assurés sur la route !

Vous avez eu un accident ou un accrochage

Tout accident, accrochage, contravention, condamnation pour infraction au Code de la sécurité routière et suspension de permis doit impérativement être déclaré, dès que possible, à votre assureur. 

Vous remisez votre véhicule ou vous êtes en télétravail

Moins vous vous servez de votre voiture, moins le risque d’accrochage est présent. Si vous changez d’emploi et que vous êtes davantage en télétravail, vous pourriez être admissible à une baisse de votre prime en raison de la diminution des risques. Vous faites maintenant partie d’un ordre professionnel ? Informez-vous, car vous pourriez obtenir des rabais !

Dans le même sens, si vous devez dorénavant utiliser votre voiture pour le travail, il est important de le mentionner à votre assureur. Veillez aussi à lui communiquer ces informations importantes qui permettront de déterminer les bonnes couvertures pour vos activités professionnelles : votre domaine d’activité, le kilométrage parcouru annuellement, si vous transportez du matériel ou faites du transport rémunéré de personnes ou effectuez de la livraison. Si votre emploi vous emmène hors de la province, il est aussi important d’en faire part à votre assureur.

Vous faites du covoiturage ? Vous partez à la retraite ? Vous comptez faire plus de kilométrage à l’avenir ? Ce sont tous des changements à l’utilisation de votre véhicule que vous avez avantage à déclarer.

De même, si vous désirez remiser votre voiture ou votre VR pour l’hiver, vous gagnez à en aviser votre assureur rapidement afin d’ajuster votre couverture et votre prime.

Pourquoi devriez-vous en parler avec votre assureur ?

Enfin, même si l’assurance auto se renouvelle automatiquement, vous gagnez en tant qu’assuré à revoir vos besoins en fonction des changements dans votre utilisation du véhicule ou dans votre vie. Il est possible que certaines modifications n’affectent pas votre prime. L’important, c’est que votre dossier sera toujours à jour.

Vous craignez que votre prime soit revue à la hausse et vous êtes tenté de passer certains changements sous silence ? Ce serait alors une mauvaise décision : en cas de réclamation, votre assureur pourrait décider de vous indemniser partiellement, ou alors carrément refuser votre demande de réclamation. En assurance, la meilleure politique est toujours celle de la transparence !